Accueil

smiley : envelope Une jungle à Calais? (ou "la Gloire et la rivière", texte à relayer).

 
 
 
Je relaie sur cette page un texte qui n’est pas de moi :
 
 
La Gloire et la rivière
 
Monsieur N, retenu numéro 472/09 est étendu là, devant moi, dans le bureau de la Cimade du centre de rétention de S…
 
Dehors, un gamin court pour rejoindre ses copains sur le terrain de foot : l’entraînement commence à 17 heures et il est en retard.
Dehors, une mère de famille, cinq enfants en orbite, rentre des courses. Sa petite fredonne la Marseillaise comme elle fredonnerait une comptine. La mère agacée lui dit : « Fatou, arrête de chanter ça. » Et la petite de répondre : « Mais maman, c’est une nouvelle chanson que la maîtresse nous a apprise ce matin… »
Dehors, l’eau de la rivière gambade inlassablement dans son lit de boue.
 
 
 
 
(La suite est à lire ICI - sur le site de parution original où il est désormais indisponible à cette heure du 24/09 - ou encore , où il est toujours en ligne ).
 
 
 
 
 
 
mercredi 23 septembre 2009 à 17h00 par Ariane | # | 5 commentaires

smiley : envelope Education Nationale: Arrêt des sanctions contre Erwan Redon (Pétition).

 

Dans l'Education Nationale, tout va très vite. La casse planifiée du système est en marche. Erwan Redon pourrait en être l'une des premières victimes par son licenciement.

Je relaie le texte de la pétition de soutien en ligne disponible aux signatures ici 


"Erwan Redon, professeur des écoles à l’école des Convalescents (Marseille 1er) fait partie des enseignants « désobéisseurs ». Ceux-ci ont depuis plusieurs mois déjà, entamé un mouvement de résistance contre la casse organisée du service public d'éducation. Ils refusent de participer à la mise en œuvre des nouveaux programmes inspirés par la vision d'une école rétrograde et utilitariste.
Ils accompagnent leur acte d’une réflexion pédagogique, de dialogues avec les parents d’élèves et  de nombreuses propositions pour une école meilleure, tout en assurant la totalité de leur service.  
Alors que le mouvement des « désobéisseurs » s’amplifie nationalement, la répression qui s’ensuit est à géométrie variable selon les académies.
Dans les Bouches du Rhône, la hiérarchie tente depuis des mois de stopper ce mouvement par l’intermédiaire de pressions diverses sur les enseignants (lettres, contrôles de la part des inspecteurs) mais aussi de sanctions.
Certains enseignants se sont ainsi vus bloqués dans leur « avancement », d’autres délestés de plusieurs dizaines de jours de salaire sur leur bulletin de paye. C’est le cas d’Erwan Redon qui s’est vu  ponctionner de 32 jours de salaire, comme sa collègue d’école également « désobéisseuse ».
En réponse à cette tentative de briser une action collective, réfléchie et légitime, une caisse de solidarité a été mise en place. Elle a permis de compenser tous les retraits de salaire.

L’inspection Académique a décidé  de monter d’un cran dans la répression. Erwan Redon est  convoqué le 7 juillet à une commission disciplinaire : il risque le licenciement.

Nous sommes des milliers à condamner la politique gouvernementale et ses nombreuses déclinaisons : hiérarchie omnipotente, programmes scolaires rétrogrades, fichage généralisé des élèves, « politique migratoire » qui enferme puis expulse des familles dont les enfants devraient être dans nos classes.  "
 
 
 
 
 
samedi 20 juin 2009 à 22h10 par Ariane | # | 2 commentaires

smiley : envelope Les deux ans de Sarkozy.

 

En deux ans, avec Nicolas Sarkozy, ce sont presque toutes nos valeurs françaises qui ont été soldées!

 

Il y a deux ans exactement, le 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy était élu Président de la République par 53,06 pour cent des Français.
Depuis, nous avalons des couleuvres et nous en bavons des ronds de chapeau dans tous les domaines.
Bilan: désastre !
 
En deux ans, avec Nicolas Sarkozy, ce sont presque toutes nos valeurs qui ont été soldées.
Pour ce qui reste, il lui reste à lui…trois ans !
Il n’y a rien à fêter donc mais une mémoire de ce jour funeste à garder pour l’avenir.
Se tromper une fois, ça va, deux, bonjour les dégâts !
Pas vrai, les cinquante-trois ?
 
J’avais prévu d’y aller de ma note assassine mais, tout compte fait, je préfère renvoyer sur celle de Dominique Hasselmann dans son blog « Le Chasse-Clou », l’une de mes lectures quotidiennes.
 
De toute façon, ceux qui me connaissent bien et qui voudraient absolument lire les mots auxquels ils ont échappé ici sauront me retrouver dans ses commentaires…

 

 

 

 

 

mercredi 06 mai 2009 à 17h38 par Ariane | # | 6 commentaires

smiley : thumbs_up Pour un 1er mai 2009 de manifestations unitaires.

 

Non à Sarkoland!

Photo perso d’Idalie Felix.

 

 
 
Demain, pour la première fois depuis la Libération, tous les syndicats défileront unitairement.
A nous de nous lever tôt pour faire de ce 1er mai une journée d’actions et de manifestations réussie.
 
Le climat social est devenu insupportable, il en va de même sur le plan judiciaire.
La France n’est plus le pays de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.
Ce sont ces trois valeurs essentielles de notre République qui sont, chaque jour, un peu plus menacées.
 
Ne comptons pas sur les partis pour « faire » à notre place.
C’est l’UMP qui est déjà en tête des sondages pour les Elections Européennes.
Ce sont nos marches, nos chants, nos slogans seuls qui peuvent inverser la tendance.
 
 
Réagissons si nous ne voulons pas vivre plus longtemps en « Sarkoland » !
 
 
 
 
 
 
 
 
jeudi 30 avril 2009 à 23h08 par Ariane | # | 2 commentaires

smiley : lightbulb Solidarité avec Gérard Filoche, Inspecteur du travail, mis en examen dans l’exercice de ses missions (Pétition).

 

Le Code du Travail est, chaque jour, plus bafoué dans la France actuelle.
Gérard Filoche, Inspecteur du Travail, s’est fait connaître par le passé pour être l’un de ses plus ardents défenseurs en matière de protection des salariés.
Le voici à présent mis en examen dans des circonstances aberrantes.
Vous lirez ce texte et choisirez ou non de le soutenir.
Il n’y a pas beaucoup à réfléchir : c’est soit « LA » loi soit la loi… du MEDEF !
Le lien avec la pétition est à la fin de la note…
 
 
 
Tous les syndicats de l’inspection du travail en sont d’accord :
- la justice est extrêmement laxiste en matière de droit du travail,
- les employeurs qui ne respectent pas le code du travail restent largement impunis.
Trois procès-verbaux sur quatre de l’inspection du travail sont classés sans suite par le Parquet.
Patrons impunis, inspecteurs du travail poursuivis : paradoxalement, ces trois dernières années, ce sont des contrôleurs et inspecteurs du travail qui se sont vu mis en cause dans l’exercice de leurs fonctions alors que Laurence Parisot a affirmé que « la liberté de penser s’arrête là où commence le Code du travail ».
 
Le dernier en date, c’est Gérard Filoche, mis en examen pour un prétendu « chantage » vis-à-vis d’un patron qui refusait la réintégration dans son poste antérieur d’une salariée de retour de congé maternité et qui a demandé trois fois de suite, à l’égard de cette employée, déléguée syndicale, une autorisation de licenciement.
 
Si c’est du « chantage » que de menacer dans ce cas un employeur d’un PV, alors toute l’inspection du travail fait du « chantage » sans le savoir !
 
Comment, alors que le Parquet, débordé, manque de moyens au point de classer la majorité des PV de l’inspection du travail, choisit-il de donner suite à une plainte patronale prétendant de façon invraisemblable que Gérard Filoche fasse « entrave à un Comité d’Entreprise » ?
 
Nous tenons, en de telles circonstances, à exprimer notre totale solidarité avec Gérard Filoche.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
mardi 14 avril 2009 à 22h38 par Ariane | # | 3 commentaires
Précédent : Si vous avez perdu votre latin...
 
Hébergé par karmaos.com